Rapport sur le budget 2022

Chères lectrices,
Chers lecteurs,

Le Conseil fédéral a assigné des objectifs ambitieux au Domaine des EPF pour les prochaines années. Il lui demande, entre autres, de renforcer la capacité d’innovation et la compétitivité de la Suisse, de préserver sa position à la pointe de la recherche mondiale et de proposer une formation de première qualité et attrayante en comparaison internationale.

Le Domaine des EPF est bien préparé pour remplir sa mission et permettre
au pays de progresser, notamment grâce aux excellentes conditions cadres mises en place par nos instances politiques. En effet, au travers du financement fédéral et des contributions à la recherche, la Confédération financera le Domaine des EPF à hauteur de près de 90% l’an prochain également. Le Domaine des EPF et ses institutions bénéficient par ailleurs d’une grande autonomie, qui leur permet de déterminer elles-mêmes leur stratégie et leurs priorités de recherche. Les chercheurs
sont les mieux placés pour désigner les thèmes d’avenir et les méthodes de travail les plus prometteuses.

Mais le ciel n’est pas sans nuages pour autant, à l’instar des relations entre la Suisse et l’Europe. Les institutions du Domaine des EPF ont besoin que notre pays entretienne des relations réglementées avec l’UE. A cet égard, l’accès aux programmes-cadres de recherche européens revêt une importance particulière, l’UE étant le principal partenaire international de bon nombre de hautes écoles et d’institutions de recherche suisses. Il n’est pas possible de remplacer du jour au lendemain cette collaboration étroite et le réseau qui s’est tissé grâce à elle. D’un naturel optimiste et pragmatique, j’espère que la Suisse et l’UE trouveront bientôt un terrain d’entente et que notre pays pourra participer à Horizon Europe, dans l’intérêt de toutes les parties.

Prof. Michael O.Hengartner,
Président du Conseil des EPF

Ces contenus pourraient également vous intéresser

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur xing
Partager sur email