Charte environnementale

Le Domaine des EPF affirme sa responsabilité environnementale dans une charte. Les deux écoles polytechniques fédérales (ETH Zurich et EPFL) ainsi que les quatre établissements de recherche (PSI, WSL, Empa et Eawag) se dotent d’objectifs communs pour le respect de l’environnement et fournissent leurs prestations en préservant les ressources. Ils optimisent régulièrement les mesures mises en place en la matière.

La charte et les objectifs environnementaux font partie du système de gestion environnementale du Domaine des EPF. Celui-ci permet d’avoir une vision globale de la thématique «Environnement et énergie» et de relever encore plus efficacement les défis de la Stratégie énergétique 2050 dans le cadre de l’exploitation du Domaine des EPF. La charte environnementale du Domaine des EPF a été élaborée par le Conseil des EPF, conjointement avec les deux écoles polytechniques fédérales ainsi que les quatre établissements de recherche, et sur la base des exigences de la Confédération.

Principe directeur

Le Domaine des EPF assume pleinement et durablement sa responsabilité environnementale. Ses institutions entendent se positionner à la pointe de l’enseignement et de la recherche sur le plan mondial. Dans tous leurs secteurs d’activité, elles fournissent des prestations en préservant autant que possible les ressources et l’environnement et font figure de modèles dans la construction et l’exploitation de leurs installations.

La gestion environnementale du Domaine des EPF définit les principes et les champs d’action suivants:

  • Les institutions du Domaine des EPF respectent toutes les exigences légales en matière d’environnement (respect de la législation).
  • Les institutions du Domaine des EPF quantifient l’utilisation qu’elles font des ressources et en optimisent l’impact environnemental.
  • Les institutions du Domaine des EPF construisent et exploitent leurs bâtiments, leurs infrastructures et leurs espaces verts selon les principes du développement durable.
  • Les institutions du Domaine des EPF encouragent la mobilité durable.
  • Les institutions du Domaine des EPF prennent leurs décisions en tenant compte des aspects environnementaux de leurs fournisseurs et partenaires.
  • Les collaborateurs et les étudiants des institutions du Domaine des EPF adoptent un comportement clairvoyant et respectueux de l’environnement.
  • Les institutions du Domaine des EPF et le Conseil des EPF établissent chaque année un rapport complet et transparent sur les quantifications, les mesures et la réalisation des objectifs. Ce rapport est rendu public.

L’évolution de la performance environnementale du Domaine des EPF est évaluée régulièrement à l’aune des critères suivants:

  • utilisation efficace de l’énergie au niveau des infrastructures, de l’enseignement et de la recherche;
  • réduction des émissions directes et indirectes (indicateurs quantitatifs et qualitatifs);
  • utilisation efficace des ressources (eau, papier, produits chimiques, etc.);
  • gestion de pointe des déchets, avec un fort taux de recyclage.

Le Domaine des EPF joue un rôle de modèle en matière d’énergie. En tant que membre du groupe «Exemplarité Énergie et Climat», il entend améliorer son efficacité énergétique de 25% d’ici à 2020. Le Rapport 2013-2020 montre les progrès réalisés jusqu’à présent par le Domaine des EPF et les mesures adoptées pour continuer à améliorer l’efficacité énergétique.

La définition de l’efficacité énergétique dans le Domaine des EPF satisfait aux directives du Protocole des gaz à effet de serre (GHG Protocol), la norme internationale de mesure la plus utilisée pour calculer les émissions générées par les entreprises et les pouvoirs publics. L’indicateur d’efficacité énergétique calculé pour le Domaine des EPF recouvre l’ensemble de la consommation énergétique de celui-ci, y compris toutes les activités d’enseignement et de recherche ainsi que l’intégralité des infrastructures, c’est-à-dire avec les grandes installations de recherche particulièrement gourmandes en énergie. Pour calculer l’indicateur d’efficacité énergétique, la consommation énergétique de chaque institution du Domaine des EPF est mesurée selon différents paramètres: les équivalents plein-temps (EPT*), la surface de référence énergétique**, le nombre de jours d’utilisation des instruments scientifiques*** et les traitements de patients (au centre de protonthérapie du PSI).

Cette mesure de l’efficacité énergétique basée sur un petit nombre de paramètres ne reflète toutefois que de manière incomplète les performances du Domaine des EPF en la matière. Le produit final à proprement parler du Domaine des EPF est la connaissance, qui s’exprime au travers d’activités d’enseignement et de recherche. Que ce soit sur le plan quantitatif ou qualitatif, il n’est pas possible de mesurer de manière satisfaisante l’efficacité énergétique que l’on peut obtenir grâce à ce savoir. La recherche scientifique implique en outre un investissement énergétique colossal sous la forme de puissance de calcul, de technologies de laboratoire et de machines d’essai. Les développements techniques réalisés sur la base de découvertes scientifiques entraînent souvent une augmentation sensible de l’efficacité énergétique dans l’industrie, ce qui signifie que l’amélioration dépasse le cadre du Domaine des EPF.

 

* Pour déterminer l’impact environnemental moyen par tête au sein du Domaine des EPF, les EPT du personnel ont été complétés par le nombre d’étudiants et d’invités du Domaine des EPF, qui sont inclus avec un facteur réduit (inférieur à 1 par personne).

** La surface de référence énergétique est la somme de toutes les surfaces de plancher des étages et des sous-sols qui sont inclus dans l’enveloppe thermique et dont l’utilisation nécessite un chauffage ou une climatisation. L’indicateur-clé Consommation énergétique reflète la consommation totale de chaleur et d’électricité tant pour les bâtiments que pour les activités d’enseignement et de recherche. L’indicateur énergétique (MJ par m2 et par an) est utilisé pour comparer des bâtiments de même usage.

*** Le calcul des jours d’utilisation des instruments se fonde sur le nombre d’instruments de mesure disponibles en même temps sur une grande installation de recherche (accélérateur de protons, par exemple) en vue de réaliser des expériences, multiplié par le nombre de jours par an durant lesquels l’installation de recherche est en service.

Rapport 2013-2020 «Exemplarité Énergie et Climat» télécharger en PDF
Site Web «Exemplarité Energie et Climat» accès au site
Charte environnementale du Domaine des EPF accès au site
Rapport environnemental de l’administration fédérale (RUMBA) accès au site

 

Les institutions du Domaine des EPF recueillent chaque année les principaux chiffres-clés en matière d’énergie et d’environnement et les publient dans le rapport de gestion du Domaine des EPF. Les valeurs mesurées correspondent à celles de la Gestion des ressources et du management environnemental de l’administration fédérale (RUMBA).*

De 2006 à 2016, le Domaine des EPF était lui aussi inclus dans les rapports RUMBA. Dans le cadre du Nouveau modèle de gestion de l’administration fédérale (NMG), le programme RUMBA sera réorganisé entre 2017 et 2020, période pendant laquelle le Domaine des EPF ne fera plus partie du programme RUMBA.

Le compte-rendu relatif aux chiffres-clés de l’exercice qui figure dans le rapport de gestion du Conseil des EPF sur le Domaine des EPF reflète une tendance, car il est impossible de déterminer de manière définitive le bouquet énergétique acheté en matière d’électricité au moment de la clôture de la rédaction et de la publication du rapport de gestion. La présentation des chiffres-clés détaillés concernant l’énergie et l’environnement est donc basée sur les données de l’année précédente.

Un rapport sur les activités des institutions et un compte rendu thématique viennent également compléter le reporting annuel dans le rapport de gestion (RG). Parmi les thèmes abordés ces dernières années, on peut citer notamment «Mobilité: mesurer, piloter, éviter» (RdG 2017), «Production d’énergie renouvelable» (RG 2016) et «Promotion de la biodiversité» (RG 2015).

*Etant donné que, contrairement à l’administration fédérale, le Domaine des EPF mène des activités de recherche très consommatrices d’énergie, ces chiffres ne sont pas directement comparables.

  
Rapport d’activite de l’énergie et de l’environnement (RdG 2017)télécharger en PDF
Données énergétiques et environnementales (RdG 2017)télécharger en PDF
Rapport de activité de l’énergie et de l’environnement (RdG 2016)télécharger en PDF
Rapport de activité de l’énergie et de l’environnement (RdG 2015)télécharger en PDF
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur xing
Partager sur email