23 professeures et professeurs nommés à l’ETH Zurich et à l’EPFL

Sur proposition du professeur Joël Mesot, président de l’ETH Zurich, et du professeur Martin Vetterli, président de l’EPFL, le Conseil des EPF, réuni en séance les 9 et 10 mars 2022, a nommé dix professeures et treize professeurs, attribué deux titres de professeur et adressé ses remerciements à dix professeures et professeurs sortants. Au cours des douze derniers mois, le Conseil des EPF a nouvellement nommé 29 femmes et 32 hommes au total, ce qui correspond à une proportion féminine de 47,5%.

 

Nouvelles nominations à l’ETH Zurich

Margarita Boenig-Liptsin (*1986), actuellement directrice et enseignante à l’Université de Californie à Berkeley, Etats-Unis, est nommée professeure assistante tenure track d’éthique, technologie et société au Département des sciences humaines, sociales et politiques. Margarita Boenig-Liptsin étudie la transformation de la condition humaine dans un monde marqué par la transition numérique, en s’intéressant par exemple à l’importance de l’innovation numérique dans la planification politique et aux conséquences de l’évaluation algorithmique des risques. Chercheuse unique en son genre et enseignante expérimentée, elle abordera des problèmes éthiques et sociétaux liés aux technologies de l’information au plus haut niveau scientifique. Margarita Boenig-Liptsin participera activement à la création d’un centre consacré à l’éthique au sein de l’ETH Zurich.

Le professeur Valerio Mante (*1976), actuellement professeur associé à l’Université de Zurich et chargé de cours à l’ETH Zurich, est nommé professeur associé de neuro-informatique au Département des technologies de l’information et d’électrotechnique. Valerio Mante s’intéresse à l’étude des mécanismes comportementaux et neuronaux de l’apprentissage et de la cognition au moyen de techniques expérimentales, informatiques et fondées sur la science des données. Ce chercheur renommé affiche un nombre de publications remarquable et travaille comme expert pour des revues scientifiques de haut vol. Sa nomination permettra de renforcer les échanges entre l’Institut de neuro-informatique, les instituts concernés de la Faculté de mathématiques et sciences naturelles de l’Université de Zurich, et l’ETH Zurich. Valerio Mante poursuivra également ses activités à l’Université de Zurich dans le cadre d’un double professorat.

La professeure Svitlana Mayboroda (*1981), actuellement professeure ordinaire à l’Université du Minnesota, Etats-Unis, est nommée professeure ordinaire de mathématiques au Département de mathématiques. Spécialisée dans l’analyse, Svitlana Mayboroda a réalisé de nombreux travaux innovants sur les équations à dérivée partielle, l’analyse harmonique et l’analyse fonctionnelle. Elle est Fellow of the American Mathematical Society et s’est vu décerner de nombreux prix internationaux pour les résultats de ses recherches. Elle dirige actuellement un grand projet collaboratif international. Considérée comme une éminente scientifique dans sa branche, Svitlana Mayboroda dispose également d’une vaste expérience dans l’enseignement.

La professeure Nadia Mazouz (*1970), actuellement professeure à la Philipps-Universität de Marbourg, Allemagne, est nommée professeure ordinaire de philosophie pratique au Département des sciences humaines, sociales et politiques. Nadia Mazouz s’est spécialisée dans la philosophie pratique constructive, en particulier dans les questions relevant de l’éthique de la guerre, du rôle des nouvelles technologies militaires, des problèmes de la démocratie et de l’importance des nouveaux moyens de communication numériques. Avec sa nomination, le Département des sciences humaines, sociales et politiques s’adjoint les services d’une chercheuse à la perspective originale, experte de la pensée normative, qui favorisera l’échange avec ses collègues des autres départements techniques. Elle participera également à la création d’un centre consacré à l’éthique au sein de l’ETH Zurich.

Davide Sgalaberna (*1986), actuellement maître-assistant et chargé de cours à l’ETH Zurich, est nommé professeur assistant de physique des particules au Département de physique. Les recherches de Davide Sgalaberna sont axées sur la quête d’une nouvelle source de violation de la symétrie CP. Une importante violation de CP est un élément clé pour expliquer la grande asymétrie matière-antimatière observée dans l’univers. Au cours des cinq prochaines années, la priorité de Davide Sgalaberna sera de développer un concept tout à fait inédit de détecteur de particules à scintillation qui, s’il aboutit, représentera une véritable percée dans le domaine de la physique des particules. Davide Sgalaberna dispose d’ores et déjà d’une équipe de recherche solide. Son projet, qui contribuera à créer des synergies, pourrait également donner lieu à un brevet.

Wenchao Xu (*1988), actuellement Postdoctoral Associate au Massachusetts Institute of Technology (MIT), Etats-Unis, est nommée professeure assistante tenure track de technologie quantique expérimentale au Département de physique. Wenchao Xu étudie la technologie quantique en portant une attention toute particulière au contrôle des atomes maintenus dans des pincettes optiques. Sa nomination représente un atout de taille pour renforcer le Département de physique et l’Institut Paul Scherrer (PSI). Cette chaire, constituée dans le cadre de l’initiative ETH+ «ETH-Zentrum für Quantenwissenschaft und -technologie» (centre de l’ETH Zurich pour les sciences et les technologies quantiques), permet de créer un lien supplémentaire entre les deux institutions et complète de manière idéale le Quantum Computing Hub fondé en 2020 par l’ETH Zurich et le PSI.

Promotions à l’ETH Zurich

Le professeur Mathieu Luisier (*1978), actuellement professeur associé à l’ETH Zurich, est nommé professeur ordinaire de modélisation computationnelle de nanostructures au Département des technologies de l’information et d’électrotechnique. Les champs d’investigation de Mathieu Luisier sont la nanoélectronique computationnelle, le transport quantique, la physique des dispositifs et le calcul de haute performance. Le logiciel OMEN, dont il est le développeur, est aujourd’hui considéré comme la référence en matière de simulation de transport quantique dans les nanotransistors et autres nanostructures. Le travail remarquable de Mathieu Luisier a été récompensé à plusieurs reprises et lui a notamment valu une bourse ERC Starting Grant en 2013. Mathieu Luisier est par ailleurs l’auteur d’un nombre impressionnant de publications et possède d’indéniables compétences d’encadrement.

Le professeur Bill Morandi (*1983), actuellement professeur associé à l’ETH Zurich, est nommé professeur ordinaire de chimie organique de synthèse au Département de chimie et des sciences biologiques appliquées. Les recherches de Bill Morandi portent sur le développement de concepts de catalyse innovants grâce auxquels des matières premières disponibles en grande quantité, telles que les polyols et les hydrocarbures, peuvent être transformées en polymères ou en d’autres composants qui trouvent leur application en médecine et dans la science des matériaux. Expert de la catalyse homogène, ce scientifique de premier plan s’est vu décerner de nombreuses distinctions, dont une bourse ERC Starting Grant en 2017. A l’ETH Zurich, il dirige le Laboratoire de chimie organique, est délégué de son département et membre de la commission de la formation professionnelle.

Le professeur Martin Vechev (*1977), actuellement professeur associé à l’ETH Zurich, est nommé professeur ordinaire d’informatique au Département d’informatique. Martin Vechev axe ses travaux sur l’apprentissage du Big Code, l’apprentissage automatique certifié et la programmation des langues pour les ordinateurs quantiques. Les recherches qu’il mène dans différents domaines sont très remarquées sur le plan international. Avec son groupe de recherche, ce scientifique de renommée internationale a joué un rôle de pionnier, notamment dans l’apprentissage du Big Code, une sous-discipline émergente de l’intelligence artificielle. Martin Vechev s’est vu décerner de nombreux prix et a entre autres obtenu une bourse ERC Starting Grant en 2015. Enseignant et superviseur engagé, il a développé plusieurs nouveaux types de cours.

Le professeur Loïc Pellissier (*1984), actuellement professeur assistant tenure track à l’ETH Zurich et responsable de groupe au WSL, est nommé professeur associé d’écosystèmes et d’évolution du paysage au Département des sciences des systèmes de l’environnement. Loïc Pellissier s’intéresse à l’écologie du paysage et étudie plus particulièrement les interactions entre le paysage et les espèces, ainsi que le changement climatique. Son bilan de publications est impressionnant, et ses travaux trouvent un vaste écho dans le monde entier. De plus, Loïc Pellissier participe dans une large mesure à la vie de la communauté scientifique, notamment en organisant différentes manifestations et en siégeant au sein de plusieurs commissions. Cet éminent expert de l’écologie du paysage est la personne idéale pour renforcer les liens avec le WSL.

Nouvelles nominations à l’EPFL

Ianina Altschuler (*1987), actuellement postdoctorante à la Norwegian University of Life Sciences de Trondheim, Norvège, est nommée professeure assistante tenure track de sciences et ingénierie de l’environnement (adaptation environnementale) à la Faculté de l’environnement naturel, architectural et construit (ENAC). Ianina Altschuler oriente ses travaux sur les stratégies d’adaptation environnementale des microorganismes dans la cryosphère en régions alpines et polaires, en particulier dans le contexte du réchauffement climatique et des fluctuations de températures toujours plus importantes. A l’EPFL, elle approfondira ses recherches afin de contribuer de manière significative à la compréhension des stratégies d’adaptation écologique aux environnements hostiles. Sa nomination permettra de consolider à la fois le domaine de la formation et l’impact scientifique de l’ENAC.

Aleksandar Antanasijevic (*1987), actuellement postdoctorant au Scripps Research de La Jolla, Etats-Unis, est nommé professeur assistant tenure track de sciences de la vie à la Faculté des sciences de la vie. Aleksandar Antanasijevic étudie la biologie structurelle dans le contexte de l’immunisation et des vaccins. Grâce à ses travaux, il a joué un rôle déterminant dans la conception d’immunogènes pour la production d’antisérums polyclonaux. Son intérêt pour la cryo-microscopie électronique et ses compétences en la matière correspondent idéalement à l’orientation de l’EPFL et du Centre Dubochet d’imagerie, qui souhaitent poursuivre le développement de cette discipline. La nomination d’Aleksandar Antanasijevic permet à l’EPFL d’élargir le spectre de ses recherches dans ce domaine important qu’est l’étude des maladies infectieuses et de la virologie.

Le professeur Pier Vittorio Aureli (*1973), actuellement Professor in Practice à l’Université Yale, Etats-Unis, professeur invité à l’EPFL et co-directeur d’un bureau d’architecture à Bruxelles, Belgique, est nommé professeur associé de théorie de l’architecture et de l’environnement à la Faculté de l’environnement naturel, architectural et construit (ENAC). Pier Vittorio Aureli examine les bases de la théorie de l’architecture à la lumière des circonstances sociales et politiques récentes et s’interroge sur le rôle de la théorie ainsi que sur son rapport avec les pratiques de conception architecturales et environnementales. Il est considéré comme l’un des théoriciens de l’architecture et de l’environnement les plus influents de notre temps à l’échelle mondiale. Sa nomination représente pour l’ENAC et l’EPFL une possibilité unique de devenir une référence incontournable dans ce champ de recherche crucial.

La professeure Sara Bonetti (*1987), actuellement professeure assistante à l’Université de Wageningen, Pays-Bas, est nommée professeure assistante tenure track de sciences et ingénierie de l’environnement (bassins versants) à la Faculté de l’environnement naturel, architectural et construit. Sara Bonetti étudie les processus des surfaces des sols, de l’écologie et de l’eau sur un large spectre d’échelles spatiales et temporelles. Son travail combine notamment les processus hydrologiques et géomorphologiques pour comprendre l’érosion des sols en la quantifiant et, partant, l’évolution des surfaces terrestres. La nomination de cette chercheuse à la capacité d’innovation remarquable permettra d’encourager la collaboration avec d’autres institutions, dont le WSL, et contribuera à asseoir la réputation de la Faculté dans ce thème de recherche d’une importance majeure pour la société.

Gabriele Manoli (*1985), actuellement Lecturer au University College, Londres, Grande-Bretagne, est nommé professeur assistant tenure track d’architecture (systèmes urbains durables et stratégies d’atténuation du climat) à la Faculté de l’environnement naturel, architectural et construit. Gabriele Manoli s’intéresse plus particulièrement aux systèmes d’eau, au bilan énergétique et au cycle du carbone des systèmes urbains et périurbains. De par leur nature interdisciplinaire, ses travaux permettent des recoupements entre l’ingénierie de l’environnement, les infrastructures bâties et l’urbanisme. A l’EPFL, ce chercheur de premier ordre abordera plus particulièrement la tendance actuelle mondiale de la densification urbaine et l’impact des modifications du climat urbain (p. ex. par la création d’espaces verts). La nomination de Gabriele Manoli permettra à la Faculté et à l’EPFL d’augmenter leur impact scientifique dans ce thème de recherche essentiel pour la société.

Clément Pit-Claudel (*1991), actuellement postdoctorant chez Amazon à Seattle, Etats-Unis, est nommé professeur assistant tenure track d’informatique et de systèmes de communication à la Faculté informatique et communications. Les thèmes de recherche de Clément Pit-Claudel sont les langages de programmation et la vérification des systèmes, en particulier les problèmes de vulnérabilité informatique, de sécurité et de corruption des données ou encore la mise en réseau sécurisée. Au cours de sa jeune carrière, Clément Pit-Claudel a aussi bien travaillé pour des institutions de recherche que pour l’industrie. La nomination de ce chercheur prometteur maintes fois primé ne manquera pas de générer des synergies importantes dans ce secteur d’avenir.

La professeure Guillermina Ramirez-San Juan (*1986), actuellement professeure assistante à l’Université Brandeis, Etats-Unis, est nommée professeure assistante tenure track de physique à la Faculté des sciences de base. Guillermina Ramirez-San Juan axe ses travaux sur des questions encore peu explorées concernant les mécanismes sous-jacents au fonctionnement des cils. Elle présente un profil atypique combinant la biomécanique physique des cellules et l’utilisation d’organismes modèles avec une expertise en imagerie des tissus entiers et en biologie chimique. Ses centres d’intérêt vont bien au-delà de la biophysique traditionnelle et s’étendent aussi à la science des matériaux, à la mécanique et à la robotique. Les travaux de Guillermina Ramirez-San Juan permettront de tisser des liens étroits entre le Centre d’imagerie de l’EPFL et le Centre d’imagerie Dubochet.

David Ruggiero (*1987), actuellement Design Engineer chez Read Jones Christoffersen Ltd. à Toronto, Canada, est nommé professeur assistant tenure track de conception et ingénierie structurelles à la Faculté de l’environnement naturel, architectural et construit. Les recherches de David Ruggiero ont pour objectif d’améliorer la compréhension du comportement des structures en béton armé et d’éléments structuraux en matériaux cimentaires. Il a entre autres développé un nouveau modèle théorique, appelé modèle général des composants de fissure (General Crack Component Model), qui pourrait être généralisé à une large gamme de matériaux cimentaires. A l’avenir, il prévoit de se concentrer sur le développement de matériaux durables et sur l’allongement du cycle de vie d’infrastructures. Il compte par ailleurs contribuer à des projets multidisciplinaires de l’EPFL.

Alfredo Thiermann (*1987), actuellement professeur invité à l’Université Harvard, Etats-Unis, est nommé professeur assistant tenure track d’histoire et théorie de l’architecture à la Faculté de l’environnement naturel, architectural et construit (ENAC). Ses recherches, qui se situent à l’intersection entre l’architecture et différents médias, portent sur des thèmes allant des installations sonores et de la scénographie cinématographique aux maisons individuelles, bâtiments publics et infrastructures à grande échelle. Alfredo Thiermann s’intéresse plus particulièrement à la transition de l’ère industrielle vers l’ère numérique. Sa vision transversale de l’architecture permettra à ce chercheur novateur de contribuer de manière déterminante aux clusters stratégiques de l’ENAC dans les domaines des infrastructures et villes numériques ainsi que des territoires durables.

Promotions à l’EPFL

La professeure Rizlan Bernier-Latmani (*1972), actuellement professeure associée à l’EPFL, est nommée professeure ordinaire de microbiologie environnementale à la Faculté de l’environnement naturel, architectural et construit. Rizlan Bernier-Latmani consacre ses travaux à la biodégradation des métaux toxiques et des radionucléides par des micro-organismes. Dans le cadre de ses expériences sur le terrain, elle fait appel à des techniques et concepts issus de disciplines très variées, telles que la microbiologie, la biologie moléculaire, la chimie analytique (incluant la spectroscopie à rayons X) et la géochimie. Une bourse ERC Consolidator Grant lui a été attribuée en 2017. Véritable modèle pour les femmes scientifiques, Rizlan Bernier-Latmani fait preuve de beaucoup d’engagement au sein de l’EPFL, notamment pour la promotion des femmes.

La professeure Raffaella Buonsanti (*1981), actuellement professeure assistante tenure track à l’EPFL, est nommée professeure associée de génie chimique à la Faculté des sciences de base. Raffaella Buonsanti effectue des recherches en matière de chimie colloïdale. A l’EPFL, elle a fondé le Laboratoire de nanochimie pour l’énergie et dirige un programme de recherche qui vise à développer des approches novatrices pour la synthèse contrôlée de nanomatériaux possédant des propriétés inédites. Situés à l’interface entre la chimie des matériaux et la catalyse, ses travaux sont axés sur la durabilité. Raffaella Buonsanti est considérée comme une pionnière et une étoile montante de sa discipline. Elle a déjà obtenu de nombreuses distinctions, dont une bourse ERC Starting Grant en 2017.

Le professeur Gaétan de Rassenfosse (*1983), actuellement professeur assistant tenure track à l’EPFL, est nommé professeur associé de politiques scientifiques et technologiques au Collège du management de la technologie. Les recherches de Gaétan de Rassenfosse se situent dans le domaine de l’économie de l’innovation, qu’il combine avec des perspectives juridiques et politiques. Ses domaines d’intérêt incluent les droits de propriété intellectuelle, la mesure du capital immatériel et les outils économiques pour favoriser l’économie du savoir. Ses résultats ont établi de nouvelles normes dans la mesure de l’innovation et ont contribué à apporter des éclairages économiques à la politique des brevets. Gaétan de Rassenfosse est également un maître de conférences et directeur de recherche très apprécié, il est impliqué dans des activités de vulgarisation de la recherche et fait preuve d’un engagement remarquable au sein de l’EPFL.

La professeure Wendy Queen (*1981), actuellement professeure assistante tenure track à l’EPFL, est nommée professeure associée de génie chimique à la Faculté des sciences de base. Wendy Queen entreprend des recherches sur le développement de structures métallo-organiques (MOF) destinées à des applications environnementales. S’appuyant sur une approche collaborative, elle a pour objectif de contribuer à résoudre différents problèmes majeurs de société. Wendy Queen est une chercheuse prometteuse, dont les résultats ont été reconnus pour leur apport important à ce domaine hautement compétitif et en pleine expansion. Les travaux qu’elle a menés à l’EPFL ont déjà donné lieu à six brevets. Enseignante très estimée, elle est en outre active dans la communication de ses recherches à un large public.

Attribution du titre de «professeure» ou de «professeur»

Aldo Antognini (*1976), actuellement chargé de cours et maître-assistant au Département de physique de l’ETH Zurich, ainsi que scientifique au Laboratoire de physique des particules à l’Institut Paul Scherrer, est nommé professeur titulaire de l’ETH Zurich. Aldo Antognini est un chercheur de renommée internationale en physique des particules et en physique nucléaire à basse énergie. Il a reçu une bourse ERC Consolidator Grant en 2017. Fortement engagé dans les activités d’enseignement du Département de physique, il est un enseignant et un superviseur apprécié.

Daniele Passerone (*1970), actuellement chargé de cours au Département des technologies de l’information et d’électrotechnique de l’ETH Zurich ainsi que responsable de groupe à l’Empa, est nommé professeur titulaire de l’ETH Zurich. Daniele Passerone s’est spécialisé dans la modélisation de matériaux sur la base de la théorie de la fonctionnelle de la densité (Density Functional Theory, DFT), l’une des techniques les plus performantes permettant de simuler les propriétés électroniques de corps cristallins solides. Son bilan de publications est particulièrement étoffé, et ses prestations d’enseignement recueillent constamment de bonnes évaluations.

Départs de l’ETH Zurich

Le professeur Karl-Heinz Altmann (*1957), actuellement professeur ordinaire de biologie pharmaceutique au Département de chimie et des sciences biologiques appliquées, prendra sa retraite fin juillet 2022. Karl-Heinz Altmann est professeur ordinaire à l’ETH Zurich depuis 2013. Ses recherches maintes fois récompensées portent sur la synthèse de substances naturelles bioactives et sur la chimie thérapeutique. Karl-Heinz Altmann faisait déjà figure d’expert mondialement reconnu de l’exploration et du profilage de molécules actives naturelles alors qu’il travaillait encore dans l’économie privée. Outre ses activités d’enseignement et d’encadrement remarquables à l’ETH Zurich, il a aussi dirigé le Département, occupé différentes fonctions à la Société suisse de chimie et co-fondé une société de biotechnologie, spin-off de l’ETH Zurich.

Le professeur Jürg Dual (*1957), actuellement professeur ordinaire de mécanique et dynamique expérimentale au Département de génie mécanique et des procédés, prendra sa retraite fin juillet 2022. Entré à l’ETH Zurich en 1990 comme professeur assistant, Jürg Dual a été promu professeur ordinaire en 1998. Ses principaux champs d’investigation sont la propagation des ondes et les vibrations dans les solides, la microtechnologie et la nanotechnologie ainsi que la gravitation. Ces derniers temps, ce chercheur renommé a travaillé dans le domaine de la mécanique de la neige en étroite collaboration avec le WSL Institut pour l’étude de la neige et des avalanches SLF. Jürg Dual est membre de nombreux organismes scientifiques et a vu ses recherches plusieurs fois récompensées. Il est tenu en haute estime au sein de l’ETH Zurich grâce au sens des responsabilités dont il a fait preuve dans l’exercice de différentes fonctions institutionnelles.

Le professeur Wilhelm Gruissem (*1952), actuellement professeur ordinaire de biotechnologie végétale au Département de biologie, prendra sa retraite fin juillet 2022. Wilhelm Gruissem a rejoint l’ETH Zurich en 2000 en tant que professeur ordinaire. Il axe ses recherches sur les molécules et voies de synthèse biochimiques qui participent au contrôle de la croissance des plantes ainsi qu’au développement du chloroplaste. Son objectif est de contribuer à la qualité et à la sécurité de l’alimentation d’une manière que ne permettent pas les méthodes de culture conventionnelles. Chercheur réputé à l’échelle mondiale, il est l’auteur d’un nombre de publications impressionnant et a obtenu de multiples prix. Wilhelm Gruissem a également publié en 2000 un livre devenu une référence dans sa discipline. Il a largement œuvré en faveur de l’ETH Zurich ainsi que du pôle de recherche zurichois.

La professeure Sarah Isabelle Hofer (*1985), actuellement professeure assistante tenure track d’apprentissage et de technologie au Département des sciences humaines, sociales et politiques, quittera l’ETH Zurich fin mars 2022. Dans le cadre de ses travaux, Sarah Hofer met l’accent sur les branches MINT au niveau de la formation secondaire et universitaire. Elle étudie la manière dont l’intelligence, les connaissances préalables, le genre et d’autres caractéristiques personnelles d’un individu interagissent avec l’évaluation du savoir et les méthodes d’enseignement. Sarah Hofer quitte ses fonctions pour rejoindre l’Université Ludwig Maximilian de Munich.

Le professeur Thomas Rösgen (*1957), actuellement professeur ordinaire de mécanique des fluides au Département de génie mécanique et des procédés, partira à la retraite fin juillet 2022. Entré à l’ETH Zurich en 1997 au poste de professeur ordinaire, Thomas Rösgen effectue des recherches sur le développement de technologies et procédés d’analyse en matière d’imagerie afin de les utiliser dans le cadre des techniques de mesure en mécanique des fluides. Il vise en premier lieu des applications dans les secteurs aéronautique et spatial ainsi que dans la recherche fondamentale en mécanique des fluides. Il dirige depuis 2001 l’Institut de dynamique des fluides du Département de génie mécanique et des procédés. De 2005 à 2007, Thomas Rösgen a assumé la fonction de délégué aux études au sein de ce département, dont il a marqué l’histoire grâce à ses méthodes d’enseignement et d’encadrement novatrices.

Le professeur Markus Rothacher (*1957), actuellement professeur ordinaire de géodésie mathématique et physique au Département de génie civil, de l’environnement et de géomatique, prendra sa retraite fin juillet 2022. Markus Rothacher est professeur ordinaire à l’ETH Zurich depuis 2009. Ses travaux portent sur l’évolution et l’exploitation des systèmes de navigation globale par satellite (Global Navigation Satellite Systems, GNSS). Dans les années 1990, Markus Rothacher a contribué de manière décisive au développement d’un logiciel utilisé aujourd’hui par plus de 700 institutions dans le monde pour analyser les données issues de tels systèmes. Il figure parmi les plus éminents représentants de cette discipline à l’échelle internationale. Ses recherches, ainsi que son engagement et l’excellence de ses cours, ont été maintes fois récompensés.

Le professeur Didier Sornette (*1957), actuellement professeur ordinaire de risques entrepreneuriaux au Département de management, technologie et économie, partira à la retraite fin juillet 2022. Didier Sornette a rejoint l’ETH Zurich comme professeur ordinaire en 2005. Il consacre ses recherches à la prévisibilité et au contrôle des crises et événements extrêmes dans les systèmes complexes. Lauréat de nombreuses distinctions, Didier Sornette est l’un des spécialistes mondiaux les plus réputés en matière de recherche sur les risques. Outre ses remarquables qualités d’enseignant, il a œuvré de manière substantielle et durable au profit de son département et de l’ETH Zurich dans son ensemble. Il a entre autres siégé au sein de la commission de recherche et été membre de la direction de la Fondation d’entreprise SCOR pour la Science.

Le professeur Lothar Thiele (*1957), actuellement professeur ordinaire d’informatique technique au Département des technologies de l’information et d’électrotechnique, prendra sa retraite fin juillet 2022. Lothar Thiele est professeur ordinaire de l’ETH Zurich depuis 1994. Ses champs d’investigation incluent les modèles, méthodes et outils logiciels utilisés pour la conception de systèmes temps réel embarqués, de systèmes cyberphysiques, de réseaux de capteurs et de techniques d’optimisation bio-inspirées, ainsi que l’Internet des objets. Ce chercheur de renommée mondiale a été récompensé par de nombreux prix, siège au sein de différents organismes scientifiques et jouit d’une excellente réputation ainsi que de beaucoup d’estime en tant qu’enseignant. Dans le cadre des différentes fonctions qu’il a occupées, Lothar Thiele a contribué de manière décisive au développement de son département et de l’ETH Zurich.

Le professeur Bernhard Wehrli (*1957), actuellement professeur ordinaire de chimie aquatique au Département des sciences des systèmes de l’environnement, prendra sa retraite fin juillet 2022. Entré à l’ETH Zurich en 1991 comme professeur assistant, Bernhard Wehrli travaille depuis lors également pour l’Eawag. Il a été nommé professeur ordinaire en 2001. Ses activités de recherche se concentrent sur la biochimie des eaux intérieures, les cycles des nutriments et du carbone, les processus d’oxydoréduction et les émissions de gaz à effet de serre. Durant sa brillante carrière, Bernhard Wehrli a assumé différents mandats, siégeant notamment à la direction de l’Eawag et au Conseil de la recherche du Fonds national suisse (FNS). Il n’a eu de cesse que de tisser des liens avec d’autres disciplines et au sein du Domaine des EPF.

Départ de l’EPFL

Le professeur Philip Moll (*1984), actuellement professeur assistant tenure track de science des matériaux à la Faculté des sciences et techniques de l’ingénieur, quittera l’EPFL fin mai 2022. Philip Moll est un chercheur prometteur dans le secteur des matériaux quantiques, en particulier des matériaux anorganiques. Il dirige le Laboratoire des matériaux quantiques de l’EPFL. Philippe Moll quitte son poste afin de devenir directeur de l’Institut Max Planck pour la structure et la dynamique de la matière à Hambourg.

Le Conseil des EPF tient à remercier la professeure et les professeurs sortants de leurs prestations dans les domaines de la recherche et de l’enseignement, ainsi que de leur engagement au sein de leur institution.

Drucken

Contact

Gian-Andri Casutt

Responsable de la communication

+41 58 856 86 06

E-Mail

Conseil des EPF

Häldeliweg 15

8092 Zurich

Drucken

Contact

Gian-Andri Casutt

Responsable de la communication

+41 58 856 86 06

E-Mail

Conseil des EPF

Häldeliweg 15

8092 Zurich

Ce contenu pourrait également vous intéresser

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur xing
Partager sur email