Conseil des EPF, 05 mars 2020

Sur proposition du professeur Joël Mesot, président de l’ETH Zurich, et du professeur Martin Vetterli, président de l’EPFL, le Conseil des EPF, réuni en séance les 4 et 5 mars 2020, a nommé un total de 24 professeures et professeurs, attribué deux titres de professeur et adressé ses remerciements à douze professeurs sortants.

Nominations à l’ETH Zurich

Nicholas Bokulich (*1986), actuellement Postdoctoral Researcher à la Northern Arizona University, Flagstaff, Etats-Unis, est nommé professeur assistant tenure track de biotechno­logie des systèmes alimentaires. Les recherches de Nicholas Bokulich se concentrent sur les communautés microbiennes complexes présentes chez l’humain, mais aussi dans les aliments et l’environnement. Les facteurs biotiques et abiotiques, qui ont une influence sur la diversité et les caractéristiques de ces écosystèmes microbiens complexes, constituent l’un de ses principaux axes de recherche. Nicholas Bokulich recourt à des méthodes d’analyse bioinfor­ma­tiques ultramodernes dans le cadre de ses travaux. Sa nomination permettra à l’ETH Zurich de consolider la recherche consacrée à ces écosystèmes particuliers.

Le professeur Gion A. Caminada (*1957), actuellement professeur associé à l’ETH Zurich, est nommé professeur ordinaire d’architecture et conception architecturale. Architecte et péda­gogue d’exception dont la renommée dépasse les frontières de la Suisse, Gion A. Caminada est l’un des piliers du Dépar­te­ment d’architecture. Jusqu’à très récemment, il a fait le choix de travailler uniquement dans les Grisons, sa région d’origine, où il est parvenu en quelques années à ouvrir à la modernité le village de Vrin, tout en préservant l’architecture alpine historique de ce hameau de 300 âmes. Gion A. Caminada est considéré à juste titre comme le principal théoricien de la construction alpine.

Annapaola de Cosa (*1984), actuellement collaboratrice scientifique à l’Université de Zurich, est nommée professeure assistante de physique des particules. Annapaola de Cosa axe ses travaux sur l’analyse de données recueillies dans le cadre de l’expérience de grande envergure Compact Muon Solenoid (CMS) menée sur le grand collisionneur de hadrons (Large Hadron Collider, LHC) du CERN. Elle collabore en outre à l’exploitation du trajectographe à pixels, un composant essentiel de l’expérience CMS. Ses recherches lui ont valu de recevoir une bourse SNSF Eccellenza Professorial Fellowship du Fonds national suisse. Avec la nomination d’Annapaola de Cosa, l’ETH Zurich pourra développer sa présence au CERN dans le contexte de l’expérience CMS, et notamment de la recherche de matière noire.

Le professeur Christian Degen (*1976), actuellement professeur associé à l’ETH Zurich, est nommé professeur ordinaire de physique des spins. Les travaux menés par Christian Degen ont pour objectif d’associer résonance magnétique et microscopie à force atomique pour exploiter pleinement les avantages de ces deux procédés et obtenir ainsi des images en trois dimensions et à très haute résolution de virus isolés ou de grosses molécules protéiques, par exemple. Ces dernières années, Christian Degen a agrandi son laboratoire afin d’y mener des expériences en détection quantique (quantum sensing). L’une des principales percées de ces travaux a été de mesurer un seul spin nucléaire. Christian Degen a déjà obtenu deux bourses ERC Grants.

Kristy Deiner (*1979), actuellement Scientific Associate au Musée d’histoire naturelle de Londres, Royaume-Uni, est nommée professeure assistante d’ADN environnemental. Les travaux de Kristy Deiner visent principalement à comprendre les conséquences de l’extinction des espèces sur le fonctionnement des écosystèmes, et plus particulièrement des habitats d’eau douce. Les recherches inédites qu’elle a menées en la matière ont permis de montrer que les cours d’eau sont porteurs d’informations sur la biodiversité sous la forme d’ADN environnemental. Kristy Deiner a récemment obtenu une bourse ERC Starting Grant. Ces fonds lui permettront d’observer la diversité globale des espèces dans les écosystèmes terrestres et aquatiques en se fondant sur l’étude de l’ADN environnemental d’origine aquatique.

Le professeur Christian Franck (*1973), actuellement professeur associé à l’ETH Zurich, est nommé professeur ordinaire de technologie haute tension. Ces dernières années, Christian Franck a mis sur pied une équipe interdisciplinaire chargée de développer des technologies permettant la transmission à grande distance de courant haute tension et la distribution moyenne tension. Ce faisant, il s’intéresse notamment au développement de mélanges gazeux isolants respectueux de l’environnement dans le but de remplacer l’hexafluorure de soufre (SF6), un gaz à effet de serre extrêmement puissant qui est utilisé couramment dans le secteur. Etant donné la nécessité de repenser les systèmes énergétiques actuels, les travaux de Christian Franck revêtent une importance cruciale pour la société.

Helmuth Gehart (*1984), actuellement postdoctorant au Hubrecht Institute, Utrecht, Pays-Bas, est nommé professeur assistant de dynamique des tumeurs et des cellules souches. Helmuth Gehart s’intéresse à l’étude des mécanismes, des voies de signalisation ainsi que des molécules qui régulent la différenciation des cellules lors du développement des organes et de la formation des tumeurs. Au cours des prochaines années, il entend explorer l’hétérogénéité et la dynamique de populations clonales tumorales pour analyser la manière dont les populations de cellules hétérogènes réagissent à différentes thérapies. Ses résultats ont été récompensés par plusieurs prix, dont une bourse ERC Proof of Concept Grant.

La professeure Janneke Hille Ris Lambers (*1972), actuellement professeure ordinaire à l’Université de Washington, Seattle, Etats-Unis, est nommée professeure ordinaire d’écologie végétale. Janneke Hille Ris Lambers se consacre à l’étude de questions propres à la recherche fonda­mentale et à la recherche appliquée sur l’écologie des communautés végétales. Elle s’intéresse plus particulièrement à l’identification des processus qui régissent la coexistence des espèces et à la manière de prévoir les conséquences du changement climatique sur la propagation, la dynamique et la structure des communautés végétales. La nomination de Janneke Hille Ris Lambers permettra à l’ETH Zurich d’étoffer ses compétences en matière d’écologie et de compréhension de la biodiversité ainsi que des processus écosystémiques.

Le professeur Carlo Menon (*1977), actuellement professeur ordinaire à l’Université Simon Fraser, Vancouver, Canada, est nommé professeur ordinaire de technologies biomédicales et technologies mobiles de santé. Les travaux de Carlo Menon se situent à l’interface des technologies biomédicales, du traitement des biosignaux, de la robotique et des matériaux intelligents. Avec son groupe de recherche, il développe des technologies portables discrètes permettant de surveiller l’état de santé des personnes âgées ou souffrant de maladies chroniques, de leur fournir une assistance et de leur prodiguer des traitements. Grâce à la nomination de Carlo Menon, l’ETH Zurich sera en mesure de consolider ses activités dans les secteurs des technologies médicales et de la rééducation, ainsi que sa toute récente Rehab Initiative.

Stefano Mintchev (*1986), actuellement postdoctorant à l’EPFL, est nommé professeur assistant de robotique environnementale. Les recherches de Stefano Mintchev visent à mieux comprendre les différents types de déplacements multimodaux des robots et contribuent à la conception de robots dont la mobilité et les fonctionalités sont comparables à celles des volatiles. Ses travaux lui ont valu de recevoir une bourse SNSF Eccellenza Professorial Fellowship du Fonds national suisse. La nomination de Stefano Mintchev permettra à l’ETH Zurich de renforcer les échanges entre la recherche en robotique et l’utilisation de systèmes robotiques dans la recherche environnementale, et notamment dans la recherche forestière.

Denise M. Mitrano (*1986), actuellement collaboratrice scientifique à l’Eawag, Dübendorf, est nommée professeure assistante de chimie environnementale des matériaux anthropogènes. Denise M. Mitrano explore la diffusion ainsi que l’impact des matériaux anthropogènes dans les systèmes techniques et l’environnement. Ce faisant, elle s’intéresse plus particulièrement au développement de méthodes analytiques inédites. Les résultats de ses recherches permet­tent de mieux appréhender les risques liés aux polluants anthropogènes et contribuent à l’élaboration d’une gestion durable des eaux et des sols. Les travaux de Denise M. Mitrano ont été récompensés par une bourse SNSF Eccellenza Professorial Fellowship du Fonds national suisse.

Gabriel Neurohr (*1983), actuellement postdoctorant au Massachusetts Institute of Technology, Boston, Etats-Unis, est nommé professeur assistant de dimension des cellules et homéostasie cellulaire. Ces dernières années, Gabriel Neurohr a mis au point une approche novatrice afin de comprendre les réseaux cellulaires qui contrôlent le volume de certaines cellules. Il a découvert que la concentration des protéines cytoplasmiques jouait un rôle important en termes de dimensionnement des cellules. En nommant Gabriel Neurohr, dont les recherches lui ont permis d’obtenir une bourse SNSF Eccellenza Professorial Fellowship, l’ETH Zurich asseoit sa position à la pointe de la recherche en biologie.

Le professeur Nicolas Noiray (*1981), actuellement professeur assistant tenure track à l’ETH Zurich, est nommé professeur associé de combustion et acoustique dans les systèmes énergétiques et de propulsion. Nicolas Noiray consacre ses travaux à différents aspects de la recherche fondamentale et appliquée en matière de combustion. Il a développé une nouvelle chambre de combustion séquentielle qu’il utilise pour la caractérisation des systèmes de combustion de grandes turbines à gaz et étudie plus particulièrement les phénomènes d’instabilité thermoacoustique ainsi que les écoulements turbulents auto-inflammables. Lauréat de nombreux prix, dont une bourse ERC Consolidator Grant, Nicolas Noiray occupe déjà une place prépondérante dans l’enseignement à l’ETH Zurich.

Le professeur Kaveh Razavi (*1987), actuellement professeur assistant tenure track à l’Université libre d’Amsterdam, Pays-Bas, est nommé professeur assistant tenure track de sécurité des systèmes. Kaveh Razavi étudie notamment la sécurité de l’interface matériel-logiciel ainsi que les différentes manières d’accroître cette sécurité. Fondant ses travaux sur le principe que le manque de sécurité est inhérent au matériel informatique, Kaveh Razavi veut trouver des moyens de mettre sur pied des systèmes informatiques extrêmement sûrs. Grâce à la nomination de Kaveh Razavi, l’ETH Zurich contribue à faire progresser la recherche en matière de sécurité informatique, un secteur de la plus haute importance pour la société et l’industrie.

La professeure Sereina Z. Riniker (*1985), actuellement professeure assistante tenure track à l’ETH Zurich, est nommée professeure associée de chimie assistée par ordinateur. Les travaux de Sereina Z. Riniker portent essentiellement sur les simulations informatiques de la matière. Avec son groupe de recherche, elle développe et étudie des modèles atomistiques afin de décrire les interactions moléculaires et de calculer les différences d’énergie libre, en intégrant des approches fondées à la fois sur la chimie computationnelle et la gestion des données. Ces travaux se caractérisent notamment par la grande variété de thèmes abordés, mais aussi par leur profondeur scientifique. Sereina Z. Riniker a reçu de nombreuses distinctions, dont le Prix Latsis de l’ETH Zurich.

Le professeur Christian Rüegg (*1976), actuellement professeur titulaire à l’Université de Genève et membre de la direction de l’Institut Paul Scherrer (PSI) à Villigen, est nommé professeur ordinaire de physique à l’ETH Zurich et à l’EPFL. Spécialiste de la physique des solides de renommée internationale, Christian Rüegg a été nommé nouveau directeur du PSI par le Conseil fédéral en 2019, une fonction à laquelle il accédera le 1er avril 2020. Dans le même temps, les deux écoles polytechniques fédérales l’ont nommé professeur ordinaire compte tenu de ses mérites scientifiques. Christian Rüegg travaille plus particulièrement sur les phénomènes quantiques dans le magnétisme, ce qui lui a valu des prix prestigieux ainsi qu’une bourse ERC Consolidator Grant.

Le professeur Rico Zenklusen (*1981), actuellement professeur assistant tenure track de mathématiques à l’ETH Zurich, est nommé professeur associé de mathématiques. Rico Zenklusen s’est spécialisé dans l’optimisation combinatoire, qui allie les fondements des mathématiques et de l’informa­tique. Il s’emploie à étudier des questions fondamentales pour résoudre efficacement des problèmes mathématiques complexes. Auteur de découvertes théoriques majeures, Rico Zenklusen est aussi parvenu, grâce à de nouvelles technologies algorithmiques, à résoudre d’importants problèmes concrets pour l’industrie. Les résultats scientifiques qu’il a obtenus lui ont valu une bourse ERC Consolidator Grant en 2018.

Nominations à l’EPFL

Le professeur Rüdiger Fahlenbrach (*1974), actuellement professeur associé à l’EPFL, est nommé professeur ordinaire de finance. Rüdiger Fahlenbrach est un expert de renommée internationale dans les domaines de la finance et de la gouvernance d’entreprise. Ses travaux de recherche, impressionnants par leur qualité, leur quantité et leur impact, portent sur différents aspects de la propriété, tels que l’influence des gros actionnaires et les incitations managériales. Ses résultats sont intégrés dans la pratique aux réglementations en matière de gouvernance d’entreprise et aux systèmes de rémunération des cadres. Rüdiger Fahlenbrach apporte une précieuse contribution à l’enseignement au sein de l’EPFL et renforce la réputation de l’Ecole dans un secteur d’un grand intérêt pour le public.

La professeure Sophia Haussener (*1983), actuellement professeure assistante tenure track à l’EPFL, est nommée professeure associée de génie mécanique. Grâce à sa recherche associant simulation et méthodes expérimentales, Sophia Haussener s’est fait un nom à l’échelle internationale dans le domaine très concurrentiel des énergies renouvelables et des combustibles solaires. Son objectif consiste à développer des solutions efficaces, peu coûteuses et durables d’utilisation et de conversion des énergies renouvelables. Sophia Haussener apporte d’ores et déjà une précieuse contribution à l’enseignement au sein de l’EPFL. Ses prochains travaux de recherche porteront plus particulièrement sur le stockage de l’énergie solaire.

La professeure Sylvie Roke (*1977), actuellement professeure associée à l’EPFL, est nommée professeure ordinaire de bioingénierie. Sylvie Roke fait partie des chercheuses internationales les plus influentes dans l’utilisation de techniques optiques non linéaires ultra-rapides pour caractériser la structure et la dynamique de l’eau aux interfaces. Elle a mis au point de nouvelles approches technologiques pour identifier et analyser des détails à l’échelle nanométrique et microscopique dans des environnements aqueux. Par ses activités de recherche et d’enseignement, Sylvie Roke contribue à renforcer la réputation internationale de l’EPFL dans le domaine de la bio-photonique fondamentale.

Pasquale Scarlino (*1986), actuellement collaborateur scientifique à l’Université de Copenhague, Danemark, est nommé professeur assistant tenure track de physique. Jeune physicien expérimental talentueux et doté d’un fort potentiel, Pasquale Scarlino travaille en particulier sur les points quantiques pour qubits de spins, une technologie prometteuse pour ordinateurs quantiques. Ses précédents résultats ont donné une véritable impulsion à l’électrodynamique des circuits quantiques basés sur les points quantiques semi-conducteurs et suscitent un intérêt international. A l’EPFL, Pasquale Scarlino poursuivra sur sa lancée et continuera de percer dans le secteur des circuits quantiques hybrides.

Le professeur Fabien Sorin (*1978), actuellement professeur assistant tenure track à l’EPFL, est nommé professeur associé de science des matériaux. Ses recherches portent sur l’intégration de fonctionnalités complexes à des matériaux flexibles destinés à des applications dans des domaines très variés, tels que les soins personnalisés, les textiles intelligents et la robotique. Dans le cadre de ses travaux, Fabien Sorin a mis au point diverses techniques expérimentales, qui lui valent une reconnaissance internationale dans le développement de matériaux souples intelligents. Sa nomination contribue à étoffer la qualité de l’enseignement et les activités de recherche innovantes à l’EPFL.

Le professeur Devis Tuia (*1980), actuellement professeur ordinaire à l’Université de Wageningue, Pays-Bas, est nommé professeur associé de science et ingénierie computation­nelle de l’environnement. Spécialiste des sciences de l’environnement, Devis Tuia concentre ses activités sur la géo-information et la télédétection. Il travaille en particulier à l’élaboration de nouvelles méthodes permettant d’améliorer l’interprétation d’images et d’observations de la surface terrestre en s’appuyant sur l’apprentissage automatique et l’interaction homme-machine. Devis Tuia constituera un pôle de recherche solide au sein de l’EPFL en matière de télédétection et renforcera ainsi la visibilité de l’Ecole à l’échelle nationale et internationale.

Le professeur Thomas Weber (*1969), actuellement professeur associé à l’EPFL, est nommé professeur ordinaire d’opérations, d’économie et de stratégie. Chercheur éclectique de premier plan et reconnu internationalement, Thomas Weber est un universitaire exceptionnel et talentueux. Très productif, Thomas Weber a un portefeuille important de recherche et publications dans le domaine de l'économie et de la recherche opérationnelle où il s’intéresse plus particulièrement à la prise de décision d’un point de vue économique, un sujet qu’il explore au moyen de méthodes mathématiques complexes. Apprécié par la profession, Thomas Weber contribue indéniablement à la reconnaissance internationale de l’EPFL sur les questions d’analyse économique.

Attribution d’un titre de professeur à l’ETH Zurich

Le professeur Paolo Crivelli  (*1976), actuellement maître-assistant à l’ETH Zurich et responsable de laboratoire au CERN, est nommé professeur titulaire de l’ETH Zurich. Paolo Crivelli a acquis une renommée internationale pour ses recherches sur les atomes exotiques et la matière noire, qu’il étudie au moyen d’expériences de haute précision. Il a obtenu une bourse ERC Consolidator Grant pour ses travaux. 

Le professeur Giacomo Scalari (*1972), actuellement maître-assistant à l’ETH Zurich, est nommé professeur titulaire de l’ETH Zurich. Giacomo Scalari est un chercheur de renommée internationale en photonique et fréquences térahertz, qui s’est spécialisé dans les lasers à cascade quantique et le couplage ultra-fort lumière-matière dans le domaine térahertz. Il a reçu une bourse ERC Consolidator Grant pour ses travaux de recherche.

Départs de l’ETH Zurich

Le professeur Markus Aebi (*1955), actuellement professeur ordinaire de mycologie à l’ETH Zurich, prendra sa retraite fin juillet 2020. Markus Aebi s’est forgé une renommée internationale grâce à ses recherches sur les phénomènes moléculaires à l’origine de la glycosylation des protéines. Il se concentre sur la glycobiologie microbienne, en particulier sur la N-glycosylation de protéines et sur le rôle des glucides chez les «champignons supérieurs» sous l’angle de la biologie du développement et de la biologie interactive. Les résultats qu’il a obtenus dans le cadre de ses recherches lui ont permis de mettre en lumière les processus moléculaires de maladies génétiques. Markus Aebi est entré à l’ETH Zurich en 1994 et a été nommé à son poste actuel en 1998. Il a rempli d’importantes missions pour son département et pour l’Ecole.

Le professeur Hans-Dieter Daniel (*1955), actuellement professeur ordinaire de psychologie sociale et de recherche sur l’enseignement supérieur à l’ETH Zurich, partira à la retraite fin juillet 2020. Nommé à l’ETH Zurich en 2002, Hans-Dieter Daniel a consacré ses travaux et ses recherches à la psychologie sociale ainsi qu’à la recherche sur les hautes écoles et la recherche en évaluation. Il s’est surtout intéressé aux études quantitatives, notamment à la recherche évaluée par les pairs (peer review research) et à la bibliométrie évaluative. Ces dernières années, il a accompli d’importantes tâches pour l’ETH Zurich et pour de nombreuses institutions scientifiques en Europe.

Le professeur Pavel Hora (*1955), actuellement professeur ordinaire de production virtuelle et de technique de formage, prendra sa retraite fin juillet 2020. Pavel Hora est entré à l’ETH Zurich en 1992, où il a été nommé professeur associé en 2004, puis professeur ordinaire en 2012. Il a acquis une réputation internationale entre autres grâce à ses travaux sur la simulation d’extrusion. Pavel Hora se consacre actuellement à la modélisation virtuelle. En étroite collabora­tion avec l’industrie, il a contribué de façon déterminante au bon transfert de technologie.

Le professeur Friedemann Mattern (*1955), actuellement professeur ordinaire d’informatique à l’ETH Zurich, prendra sa retraite fin juillet 2020. Les travaux de Friedemann Mattern portent sur les systèmes distribués ainsi que l’informatique ubiquitaire (ubiquitous computing) et englobent des modèles et des concepts de calculs distribués, des réseaux de capteurs et des mécanismes infrastructurels pour l’Internet des objets. Scientifique de carrure internationale, Friedemann Mattern a encouragé le transfert de technologie en jetant des ponts entre la théorie et la pratique au travers de coopérations avec l’industrie. Il a assumé des fonctions importantes à l’ETH Zurich, dont la direction du Département d’informatique.

Le professeur Dani Or (*1955), actuellement professeur ordinaire de physique environnemen­tale des systèmes terrestres à l’ETH Zurich, prendra sa retraite fin juillet 2020. Dans ses recherches, Dani Or s’intéresse en particulier au transport de masse et d’énergie en milieu poreux, à la mécanique des avalanches et des glissements de terrain abrupts, à l’évaporation et aux échanges gazeux sur des surfaces poreuses, ainsi qu’à la mise en relation de processus physiques avec l’activité biologique dans le sol. Les résultats de ses travaux ont suscité un vif intérêt sur la scène scientifique mondiale et lui ont valu plusieurs distinctions, dont une bourse ERC Advanced Grant. Dani Or a occupé plusieurs fonctions de direction à l’ETH Zurich.

Le professeur Gerhard Schmitt (*1953), actuellement professeur ordinaire d’architecture de l’information à l’ETH Zurich, partira à la retraite fin août 2020. Gerhard Schmitt réalise des simulations de la ville du futur en recourant à la visualisation des connaissances (knowledge visualization) et à la conception collaborative (collaborative design) distribuée dans l’espace. De 2008 à 2017, il a contribué activement au développement du Singapore-ETH Centre for Global Environmental Sustainability (SEC), qu’il dirige depuis 2017. Gerhart Schmitt a été vice-président pour la planification et la logistique au sein de la direction de l’ETH Zurich de 1998 à 2008. Avec son équipe, il a mis au point le concept de l’offre de for­mation grand public «Treffpunkt Science City» et posé les jalons du dévelop­pement du campus de Hönggerberg.

La professeure Renate Schubert (*1955), actuellement professeure ordinaire d’économie à l’ETH Zurich, partira à la retraite fin juillet 2020. Renate Schubert s’intéresse à l’efficacité de la politique climatique et environnementale et en particulier aux économies d’énergie ainsi qu’au comportement respectueux de l’environnement dans différents contextes culturels. En outre, elle a étudié plus précisément l’impact futur de la numérisation sur le comportement humain en termes de durabilité. Renate Schubert a rejoint l’ETH Zurich en 1992 où elle a occupé des fonctions-clés. Dès 2008, elle a participé notamment à la mise sur pied de Equal!, le bureau pour l’égalité des chances entre femmes et hommes.

Le professeur Nicholas Spencer (*1955), actuellement professeur ordinaire de science et technologie des surfaces à l’ETH Zurich, prendra sa retraire fin juillet 2020. Nicholas Spencer a été nommé à sa fonction actuelle en 1993. Parmi ses domaines de prédilection, citons la tribologie, la biocompatibilité ainsi que la modification et l’analyse des surfaces. Nicholas Spencer a suscité un écho international grâce aux résultats de ses travaux et a dès lors contribué de manière déterminante au bon positionnement de l’ETH Zurich dans le domaine de la science des matériaux. Il a occupé plusieurs fonctions et réalisé des missions importantes pour l’Ecole et pour la communauté académique, notamment à la tête du Département des sciences des matériaux.

Départs de l’EPFL

Le professeur Patrick Aebischer (*1954), actuellement professeur ordinaire de sciences de la vie à l’EPFL, partira à la retraite fin avril 2020. Patrick Aebischer est un spécialiste des neurosciences de renommée internationale. Il a occupé ses fonctions actuelles ainsi que la présidence de l’EPFL de 2000 à fin 2016. A ce titre, il a contribué de manière décisive à la croissance et à la compétitivité de l’Ecole, ainsi qu’à son positionnement en tant qu’institution scientifique de premier plan à l’échelle européenne et mondiale. Patrick Aebischer a mené une carrière internationale brillante avant de rejoindre l’EPFL où il a été nommé professeur titulaire dès 1995.

Le professeur Aurelio Bay (*1955), actuellement professeur ordinaire de physique des particules, partira à la retraite fin juillet 2020. Aurelio Bay a pris ses fonctions actuelles en 2003 à la suite d’une carrière scientifique remarquable. Avec son groupe lausannois de physique expérimentale des particules, il a contribué de manière décisive au développement de détecteurs ultra-modernes, dont le grand collisionneur de hadrons de beauté (LHCb) installé au Conseil européen pour la recherche nucléaire (CERN) à Genève et qui explore les différences entre la matière et l’antimatière. Grâce à ses travaux, Aurelio Bay a renforcé les relations entre le CERN et l’EPFL et obtenu des résultats de recherche qui ont retenu l’attention du monde entier.

Le professeur Giovanni Dietler (*1955), actuellement professeur ordinaire de physique de la matière vivante, partira à la retraite fin juillet 2020. Giovanni Dietler est entré à l’EPFL à son poste actuel en 2003. Il a contribué de manière significative au développement de la physique au sein de l’Ecole, en particulier de la physique des systèmes biologiques et de leur étude au niveau moléculaire. Il s’est principalement intéressé à des phénomènes tels que la coagulation sanguine, les propriétés statistiques et topologiques de l’ADN, la mécanique cellulaire et des protéines, ainsi qu’à la mise en évidence de résistances bactériennes aux antibiotiques. Les résultats de recherche de Giovanni Dietler ont abouti à la création d’une entreprise hautement innovante spécialisée dans le diagnostic biomédical.

La professeure Helena Van Swygenhoven (*1955), actuellement professeure ordinaire de science des matériaux, partira à la retraite fin août 2020. Helena Van Swygenhoven est entrée à l’EPFL en 2013, après une longue carrière à l’Institut Paul Scherrer, à Villigen, et une nomination de professeur titulaire à l’EPFL. Au fil des ans, elle a participé de manière significative au rapprochement des deux institutions. Helena Van Swygenhoven a gagné une visibilité internationale avec ses recherches sur les mécanismes de déformation plastique dans les métaux nanocristallins. Elle a fait œuvre de pionnière en introduisant la modélisation à l’échelle atomique dans ce domaine.

Le Conseil des EPF tient à remercier les professeurs sortants de leurs prestations dans les domaines de la recherche et de l’enseignement, ainsi que de leur engagement au sein de leur institution.