Le transfert de savoir et de technologie (TST) du Domaine des EPF est un élément essentiel au succès de la Suisse dans le domaine de l’innovation. En 2020, le Domaine des EPF y a à nouveau contribué de manière significative, en déposant 310 déclarations de découvertes, 32 déclarations de logiciels, 217 brevets et 338 licences.

Le Domaine des EPF favorise la création de spin-offs ainsi que leur succès en les soutenant durant leur phase de lancement avec différentes prestations proposées par les institutions. En 2020, 66 spin-offs ont été créés dans le Domaine des EPF.

Les institutions collaborent également directement avec l’économie privée et le secteur public. Concrètement, en 2020, les institutions du Domaine des EPF ont établi 610 contrats de collaboration de plus de 50 000 CHF par contrat avec l’économie privée et 262 avec le secteur public.

 

Test
  • 310
    Déclarations de découvertes
  • 32
    Déclarations de logiciels
  • 217
    Brevets
  • 338
    Licences
  • 66
    Spin-offs
 

Indicateurs TST et mode de comptage

Les brevets correspondent uniquement aux premiers dépôts (first filing) et les licences comprennent également les contrats de transfert de technologie. Les déclarations d’inventions et de logiciels correspondent aux déclarations écrites adressées aux unités de transfert de technologie des institutions du Domaine des EPF dans l’année sous revue. Elles représentent les activités de la phase initiale du processus d’innovation et complètent ainsi les autres indicateurs TST. Les logiciels Open Source ne sont pas pris en compte.

Seuls les contrats de collaboration nouvellement conclus sont comptabilisés pour représenter la collaboration des institutions avec l’économie privée et publique. Il s’agit uniquement des mandats de recherche et prestations de services scientifiques d’un montant total de minimum 50 000 CHF par contrat. Les collaborations avec l’économie privée sont divisées en deux catégories; celles directement financées par l’économie suisse ou étrangère et celles financées par Innosuisse ou par les programmes-cadres européens de recherche et de développement technologique (PCRD). La collaboration avec le secteur public comprend les contrats établis avec des institutions appartenant au secteur public suisse, mais pas avec les organisations nationales ou internationales de promotion de la recherche, ni avec les fondations.